AU SERVICE DU PARTICULIER

Eco-mobilité

Se déplacer autrement

Pollution de l’air, émissions de gaz à effet de serre, consommation de carburant et d’espace (routes et autoroutes, stationnement, etc.), embouteillages, bruit, coût financier : nous sommes de plus en plus conscients des impacts des transports. Leurs nuisances dégradent nos conditions de vie et notre santé, mais nous trouvons difficile de nous passer de notre voiture.

 

Et pourtant… les alternatives existent. Nous avons à notre disposition toute une palette de nouveaux modes de déplacement, de nouvelles pratiques ou tout simplement des moyens déjà éprouvés, remis au goût du jour. Le recours à d’autres modes que la voiture va continuer à s’amplifier car il est impératif de diminuer les impacts des transports sur notre environnement.

 

Changer nos comportements est urgent et nécessaire. En combinant différentes façons de se déplacer, un vaste choix s’ouvre à nous. Diminuer notre dépendance à la voiture particulière, c’est plus de liberté, moins de dépenses et moins de nuisances.

 

Pour répondre à ces enjeux, les pouvoirs publics mettent en œuvre une politique des transports volontariste. À l’issue du Grenelle de l’Environnement, de nouveaux chantiers sont sur les rails et de nouveaux projets sont à l’étude : création de nouvelles lignes de bus et de tramway, renforcement de l’intermodalité (TER, parkings-relais, vélo, bus), mise en place de tickets uniques agglomération-région pour les transports collectifs, définition de schémas de transports collectifs pour les DOM-TOM, etc.

Quelques chiffres…

1 bus peut transporter en passagers l’équivalent de 40 à 50 voitures. Pour un même trajet, on consomme en bus 40% d’énergie en moins et on émet 35% de CO2 en moins qu’en voiture.

 

Voiture et travail, une liaison fatale ? Un constat à corriger d’urgence

Les trajets domicile-travail représentent une part importante des déplacements individuels. 75% d’entre eux se font en voiture. Le conducteur est très souvent seul à bord .Les conséquences sont désastreuses : embouteillages, pics de pollution, accidents, perte de temps et retards, stress, stationnement difficile, sans parler de ce que cela coûte. Alors, la voiture est-elle le meilleur mode de transport pour aller travailler ?

 

Les alternatives personnelles ou collectives sont moins onéreuses que l’emploi d’une voiture particulière. On peut utiliser un vélo, surtout s’il existe des pistes cyclables ou des vélostations à proximité du lieu de travail. On peut aussi prendre les transports collectifs, avec des tarifs d’abonnement intéressants. Une partie de leur coût est souvent pris en charge par l’employeur.

En combinant voiture, marche, vélo, transports collectifs, en utilisant les parcs-relais, pourquoi ne pas créer une solution personnelle, adaptée aux besoins et à l’offre locale de transports ?

 

Liens utiles

  • Initiatives locales

Association Roulons En Ville à Vélo (Valence)

Site TER Rhône-Alpes

CITEA (réseau de bus Valence-Romans)

Site de covoiturage Drôme-Ardèche

  • Sites généraux d'information :

ecocitoyens.ademe.fr

www.bougezautrement.gouv.fr

www.ademe.fr/manifestations

www.objectiftransportpublic.com

Entrée de l’ADIL 26

ADIL Information Énergie Maison de l'Habitat

44 rue Faventines

BP 1022
26010 VALENCE CEDEX

Tél. 04 75 79 04 13

Nous contacter

Drôme

Information énergie

dans la Drôme :

nous rencontrer

L'ADIL Information Énergie est :

Point Rénovation Info Service (PRIS)

Acteur de la Plateforme Rénov'Habitat Durable

Membre du réseau RhônAlpin des Espaces Info Énergie

Avec le soutien financier de :

L’ADIL 26, c’est aussi :